Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2010

Carte au trésor

Le Comité Économique et Social Européen (construit plus ou moins sur le modèle du CES français) est une des institutions européenne les moins connus.

Il traite entre autre de domaines rébarbatifs mais vital pour notre avenir comme par exmeple l'initiative de l'Autorégulation et Corégulation / Marché unique de l'UE. Ils ont outillés le débat et leur site web avec cette magnifique cartographie d'une île imaginaire.

0cee.png

Du très beau travail puiqu'ils mettent en ligne un index explicatif très détaillé.

Imaginez un instant que vous soyez journaliste ou stagiare en charge d'un sujet pareil. Vous gagnez combien de semaine si vous disposez d'une carte au trésoir de ce type ?  Et combien de fois n'avez vous pas réver de disposer de ce genre d'outil en prenant un nouveau job ou devant monter un plan de development sur un sujet dont vous ignoriez tout la veille ?

Source : grand merci à Sylvie Dabin pour cette ressource

13/02/2010

Disney

Chaque génération est persuadée qu'elle invente le monde alors que dans le meilleur des cas elle le réinvente (1). C'est vrai également pour celle dite du Web 2.0.  J'ai donc été particulièrement frappé de découvrir comment Disney en 1943 mettait en scène l'organisation de ses studios à travers cet organigramme détonnant :

0disney.png

La hiérarchie traditionnelle est certes préservée puisque la direction est au centre (avec Walt (Disney) tout en haut comme Dieu le Pére). Mais   au lieu du traditionnel découpage organisationnel on trouve une organisation qui se raconte en se centrant sur son métier à savoir la réalisation de film.  Voici donc en plein deuxième guerre mondiale un dispositif hyper moderne, on parlerait de nos jours de "story telling".

C'est même dans ce cas le story telling du story telling. Tout y est depuis l'idée jusqu'à la réalisation du flim. Il y a même une morgue (2)  (voir petite bulle à droite).

La plupart des commentaires ont soulignés que cette mise en scène est bien loin du Disney comptemporain qui fait bien d'autre chose que  des films. En tombant dans cet anachronisme ces personnes ont évité de se confronter avec la vraie question que pose cette carte de près de 70 ans : combien d'organisation peuvent se vanter d'avoir mis sur pied un dispositif graphique équivalent pour piloter leur projet d'entreprise ?

Le discours sur l'entreprise Web 2.0 serait plus crédible le jour où il pourra s'appuyer sur la mise en œuvre de  ce type d'organigramme

(1) en oubliant de l'expliquer à la suivante "ils avaient connus le monde sans télévision mais ils n'en disaient rien" Arnaud Flerent Didier = France Culture

(2) Ce terme a quelque peu perturbé la blogosphère : quoi une morgue chez Disney ? En fait c'est comme ça que l'archivage était désigné en ces temps où le politiquement correct n'avait pas été encore inventé. Ce terme nous rappelle que pour qu'il ait mémoire il faut qu'il  y ait oubli. De fait tous nos pétaoctets ne pourront rien contre la fait que pour conseerver des informations il faux faire mourir les données quand elles ont fait leur temps.

Sources :

Ecrans (libé)

@issue:

25/01/2010

La carte aux trésors

Isabelle Pailleau du blog Mapping Experts a repéré cette carte de vœux interactive réalisée par la Mission Innovation et Expérimentation du Rectorat de Paris avec laquelle elle colabore :

0cartetresor.png

Au dela de l'anecdote (décidément les (vraies) cartes de vœux sont très interactives cette année) il faut absolument visualiser ce clip qui propose avant d'entreprendre le grand voyage de 2010 de se poser les bonnes questions :

"Une invitation au voyage "pédagogique" dans une chasse au trésor qui emporte l'équipe au gré des vents du "développement professionnel". En évitant écueils et en choisissant les ports.... "

Ce qui m'a évidemment remis en mémoire la fameuse citation de Sénéque : " il 'n'y a pas de vents favorables pour ceux qui ne savent pas où aller"

Pour mieux apprécier voici la cate dans sa version inétgrale :

0ctresor.png

Bon vent donc à la Mission Innovation et Expérimentation du Rectorat de Paris et en particulier aux auteurs de cette carte :

concept de François Muller et Frédéric Teillard, dessin de Phillippe Migon.

 

Le billet complet des auteurs se trouve ici


10/12/2009

Listes en tout genre

Ce vieux renard d'Umberto Eco a eu une fois  plus le nez creux (1). Depuis la publication du Vertige de la Liste on ne peut que constater la multiplication des listes en tout genre sur le Web.

La cartographie de l'information n'est pas épargnée ;-°)) Voici donc quelques exemples :

 

7 Visualization Groups On Flickr to Find Inspiration

0ogod.png

 

 

50 great examples of infographics

ocusto.png

On constate un progrès par rapport aux portails pas si ancien qui proposait sans vergogne des accumulations de plusieurs centaines  de vignettes sans véritable travail éditorial.  Maintenant on commence à trier mais le travail d'analyse et éditorial est encore limitée.

J'en profite pour republier ma "liste" de 70 blogs dédiés à la cartographie de l'information qui montre, me semble-t-il, que les listes ne sont pas une fatalité.

0metro.png

Tout est expliqué ici et

 

 

(1) il avait anticipé les délires à la Da Vinci Code avec Le Pendule de Foucault

29/03/2009

La carte et le théatre

Philippe Rekacewicz a publié  dans la livraison de mars du Monde Diplomatique un article intitulé l'Oeil, la Terre et le Cartographe.

L'ensemble de l'article mériterait d'être cité car même si l'auteur part d'une perspective géographique sa problématique rentre en résonance avec des thèmes récurrents de Serial Mapper et de la cartographie de l'information.

Outre la" richesse du langage des crayons" l'auteur insiste sur la pertinence de la métaphore théâtrale pour illustrer le thème de la "mise en scène graphique du fonctionnement du monde". Il se trouve que depuis quelques semaines je travaille sur une nouvelle carte qui s'appuie justement sur cette métaphore pour illustrer ma démarche ...

Voici donc l'extrait promis :

" La carte est une composition visuelle et le cartographe l'interface intuitive entre la réalité et sa transposition.

Que se passe-t-il quand les anciennes représentations ne fonctionnent plus et que les nouvelles n'ont pas encore pris corps ? Quand le monde bipolaire de la guerre froide est remplacé par une géopolitique mouvante, multipolaire, complexe ?

Le rôle du cartographe, au carrefour de la science, de la technologie, de l'éthique, de la politique et même de l'art, est alors de tenter de saisir, grâce à la richesse du langage des crayons, le nouveau, l'inattendu,l'inédit...

grande roue.png

(...)

La carte est une composition visuelle et le cartographe l'interface intuitive entre la réalité et sa représentation. Il lui est impossible de penser son projet en lien direct avec ce qu'il voit du monde, puisque entre les deux, précisément, intervient toute une batterie de filtres.

Comme un metteur en scène de théâtre qui, sur la base du monde réel, choisit la personnalité de ses acteurs et l'atmosphère de ses décors.Il ne faut pas en effet sous-estimer la dimension dramatique — au sens propre — du système cartographique : il constitue une véritable mise en scène graphique du fonctionnement du monde.

(...)

retour, pour finir, à la métaphore théâtrale : le cartographe transporte volontairement le spectateur dans une atmosphère spécifique, où se meuvent des acteurs porteurs d'un message politique.

Cette richesse du langage de nos crayons de couleur, Paul Klee l'a décrite mieux que quiconque : « Le domaine graphique, de par sa nature même, pousse aisément à l'abstraction, écrivait le peintre. Le merveilleux et le schématique propres à l'imaginaire s'y trouvent donnés d'avance, et, dans le même temps, s'y expriment avec une grande précision. »

Ce à quoi Conrad Felixmüller rétorquait : « L'art est constamment soumis à des considérations économiques, politiques, religieuses ou techniques : il sera alternativement décadent, constructif, révolutionnaire ou rêveur . »

23/03/2009

Facemap

L'ami Christophe Deschamps (Outils Froids) ne signale for justement ce billet, paru sur Strange Map, consacré à une auto mise en scéne réalisée par Philippe Gonzalvez dans les années 80 :

face.png

Philippe est apparemment un prof de science originaire de Marseille vivant actuellement dans le nord de la France. Outre les jeux de mots sur les métaphores géographiques (république des cheveux, émirat de barbe, chaîne de la moustache ...)  sa carte est parsemée d'indices bizarre sur des lignes de ferry partant de l'archipel de l'épi et sur un méridien de Greenwich auto-centré sur son point de départ (360° ).

Cette carte a sans doute inspirée la campagne BNP-Paribas sur les produits de bourse qui un an après résonne bizarrement avec ses" territoires audacieux, sa chaîne du pragmatisme et son océan du moi "(sic)

bnp.png

En matière d'auto mise en scène les participants du café carto 2.0 ont été plutôt créatif mais aucun n'a eu l'idée d'utliser le visage qui est vraiment à creuser.

 

 

02/12/2008

nid d'abeille

J'ai du délaisser quelque peu ce blog en raison de trop nombreuses activités  et bien sur l'actualité en a profité pour s'emballer;-°))

Je vais donc essayer de rattraper le temps perdu et je salue l'apparition d'une nouvelle tendance  : le nid d'abeille.

Aref Jdey vient de mettre en ligne sa Cartographie des Outils de Veille :

jref.png

 

L'auteur précise :  "Cette cartographie recense les applications les plus connus sur le marché français principalement, avec de grands éditeurs américains. Elle ne présente pas de détails fonctionnels ou financiers sur ces applications. C’est l’objectif d’autres cartographies thématiques à venir prochainement."

(Il me semble qu'avec un peu d'astuce Aref tu pourrais enrichir cette mise en scène de façon à ce que ces autres thématiques figurent sur cette même carte.)

Je constate avec plaisir que plus en plus de bloggeur n'hésitent plus à se lancer dans une cartographie éditoriale c'est à dire dans un dispositif graphique qui n'est pas généré automatiquement par un outil mais qui est le reflet de l'image mentale que s'est façonnée son concepteur au contact d'un domaine en émergence.

 

Dans la série nid d'abeille retrouvez également  la cartographie des sources Pharma-santé proposée par Digimind

top pharma.png


PS : Pour une prochaine version il manque notamment Pikko sur la carte des outils de veille

18/07/2008

Sous la plage, la carte

Pendant que beaucoup se prélassent sur la plage (qu'ils en profitent ...) d'autres n'hésitent pas à braver la torpeur estivale...

Christophe Druaux nous offre une nouvelle cartographie éditoriale intitulée "Tentative de cartographie des forums francophones les plus actifs"

 

tentative.png

 

Comme toujours chez Christophe le traitement du corpus est sérieux et transparent :

"Pour constituer cette carte, des milliers de forums francophones visités sur une période de 7 mois et près de 2000 mesurés avec au minimum 7 relevés pour chacun. Pour résumer, c’est avant tout le nombre de messages par jour qui est pris en compte pour construire cette carte (la taille des « territoires » leur est proportionnelle). Plusieurs chiffres ont ensuite été relevés et utilisés pour fiabiliser au maximum ces données (et les relever à nouveau si besoin), notamment le nombre de visiteurs en ligne à une tranche horaire précise, le nombre de membres, le record de visiteurs en ligne simultanément, la plateforme utilisée ou encore le pays d'origine (pour faire court) "

A noter que tous les forums cités sur la carte sont clickable et donc accesible d'un coup de souris. 

Cerise sur la gâteau ( trop peu reprise dans les nombreux billets qui parlent de cette carte) il faut absolument découvir les explications fournies via cette ligne de temps sur la méthode suivie:

pouquoi.png

 

Vous trouverez également ici le billet de son sponsor Public System (6 mois de travail intensif) et ici mon billet sur la précedente cartographie de Christophe Druaux sur la blogarchie francophone

16/07/2008

Ce n'est plus le fonds qui manque le moins

Anouar Achour étudiant de l'École de Guerre Économique vient de mettre en ligne un travail sur "les failles des fonds souverains et les réactions contradictoires de l'occident".

Fait heureusement  de moins en rare une cartographie est associée à cette publication :

 

carto foinds.png

Quelques remarques sur cette mise en scène :

* un bon point : l'auteur s'est affranchi de la contrainte géographique avec raison. Un planisphère comme fond de carte n'aurait rien apporté ici.

*  la légende mérite d'être complétée. Une typologie sectorielle (fiance, agro alimentaire, aéronautique...) des entreprises  est facile à mettre en œuvre et permettrait une meilleure visibilité du corpus.

* les liens les plus signifiants ne sont pas mis en valeur (les Émirats Arabes Unis possèdent 47,6 % de OMX (la bourse scandinave)  et le Qatar 20 % de la Bourse de Londres). Il est difficile de faire une lecture des autres liens dont bon nombre sont des participations inférieures à 10 %. Il serait sans doute pertinent de rapprocher ce pourcentage de la capitalisation boursière de l'entreprise afin de le traduire en indice visuel.

Bref il y a encore de quoi faire parler ce corpus ! Par ailleurs il est dommage que le lien entre la cartographie et le texte de l'artcile ne soit pas plus explicite.

Au final l'article laisse sur sa fin  : y-at-il vraiment de quoi désespérer Jean De La Fontaine (Cf. le titre de ce billet) et ses compatriotes ?

 

source : merci à Mounir Rochdi de l'avoir signalé sur la liste veille   

11/04/2008

carte de la temperance

Voci un exemple de "cartographie éditoriale"  ces représentations de pays imaginaires  qui permettent de  dire beaucoup sur des domaines en émergences, polémiques et/ou à fort enjeux sociétal : 

 

1257339002.png

Il est étonnant de voir cette carte de la tempérance d'origine américaine (Boston 1846) représenter les contrée abstinentes du coté européen

Il s'agit peut être d'un anachronisme car il n'est pas évident que les cercles religieux américains de l'époque, à l'origine de ce type de croisade, aient eu en tête la carte de l'atlantique.

Via Stanges Maps