Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2012

[ANNONCE] Café Carto 2.0 : Cartographie d’information et représentation du temps

“ Assoifés de temps mais noyés sous les temporalités”

La cartographie d’information peut-elle nous aider ?

 

Le temps est désormais pluriel…et de plus en plus rare.  Quels impacts sur sa représentation ? Comment désormais dire, dessiner, cartographier le temps ?

Venez réflechir, discuter, dessiner, débattre avec nous sur la représentation du temps et la cartographie d’information.

 

MetaCarto, l’association dédiée à la mise en scène de l’information, est heureuse de vous inviter à son édition 2012 du Café Carto 2.0 qui aura pour thème “Cartographie d’information et représentation du temps”

 

Rendez-vous le mardi 23 octobre de 19 h 15 à 22 h 30
à la Mutinerie

29 rue de meaux

75019 Paris

Métro : Stalingrad, Colonel Fabien, Jaurés

Inscriptions : http://fr.amiando.com/cafecartodutemps.html


Le programme de la soirée :

  1. une séance de World Café pour échanger, débattre
  2. un buffet pour se restaurer et réseauter
  3. un Carto Lab où chacun, seul ou associé à d’autres, pourrait proposer une mise en scène à partir des idées exprimées lors du World Café
  4. mise en ligne  des productions de la soirée sur le site de MetaCarto

Tarifs : 10€ pour les adhérents et 20€ pour les non adhérents

Inscriptions : http://fr.amiando.com/cafecartodutemps.html

14/05/2012

Manif : La mise en scène de l'information au service de la veille

J'ai le plaisir d'être invité par le secteur « Veille et Recherches sur Internet » de l’ADBS à donner une conférence  qui aura lieu le vendredi 1er juin, de 9h à 13h,  sur le thème de « la mise en scène de l’information au service de la veille et du KM ».

"Cette demi-journée a pour ambition de donner aux participants des pistes qui leur permettront de compléter leur posture d’analyste par celle de metteur en scène de l’information. 

Claude Aschenbrenner proposera, lors de cette matinée, un parcours en trois séquences :

1) pour la première fois en public, il présentera sa méthodologie d’aide à la mise en scène de l’information, ancrée sur une démarche de questionnement visuel en trois étapes : Brouillard, Brouillon, Communication (B.B.C). Cette nouvelle approche permettra aux participants de progresser dans l’analyse synthétique de leurs problématiques en élargissant leur palette d’outils graphiques et visuels ;

2) en co-animation avec Béatrice Foenix Riou, animatrice du secteur Veille et auteure de l’ouvrage « Recherche éveillée sur Internet : mode d’emploi », il présentera un retour d'expérience de l’approche B.B.C, à travers une mise en scène des flux de l’Internet, de ses fleuves et de ses affluents ;

2012-05-14 22.02.37.png

                                                           

3) Enfin il construira en direct avec les participants la carte des perceptions de la mise en scène de l’information, à travers un dispositif graphique facilement réutilisable.

Passionné par l’utilisation de la vision pour penser et par l’archéologie des technologies intellectuelles, Claude Aschenbrenner est, depuis plus de 10 ans, l’un des pionniers en France de l’utilisation de la cartographie de l’information.

Il a notamment créé en 2007 le blog Serial Mapper, a organisé deux colloques consacrés à la cartographie de l’information à l’ESIEE et a co-fondé en 2011 l’association MetaCarto, dédiée à la mise en scène de l’information, dont il est vice-président.

La participation à cette matinée est gratuite (dans la limite des places disponibles), mais est strictement réservée aux adhérents de l’ADBS. "

J'ai néanmoins obtenu des organisateurs 5 places qui seront réservés en priorité  aux adhérents de MetaCarto à jour de leur cotisation. Si vous êtes intéréssés merci de m'envoyer un mail

Merci donc au secteur veille de l' ADBS pour cette ouverture et son inivtation !

11/05/2011

Quand on aime on ne compte pas

Mercredi 18 Mai 2011, de 16h à 18h j'interviendrai dans l'atelier "trouver l'information dans les nouveaux espaces informationnels" organisé dans le cadre d' I-Expo sous la direction de Stéphane Chaudiron

2011-05-11 22.25.29.png

Le matin pour la troisième année consécutive j'interviendrai avec Prosper Carlis  aux rencontres de la lettre SIG pour notre Master Class à destination des "vrais" cartographes  "et si vous cartographiez aussi vos idées ?" 

 

PS : même si je ne présentai pas j'ai quand même renoncé à un troisième événement le soir même ;-°))

 

 

17/04/2011

A vos agendas

Carto 2.0 reviens le 12 mai à La Cantine avec une grosse surprise au service de l'ensemble de la communauté de la cartographie de l'information !

logo carto 20.png

 

Sachez que cette soirée aura comme thème "destroy your business !".

Vous en saurez plus dès que nous aurons finalisé l'inscription en ligne.

 

PS : J'ai été très occupé ce printemps avec pas mal de projets personnels ou collectifs dont certains sont déjà aboutis et feront l'objet d'un billet prochainement (rubrique mes travaux). C'est la principale explications de mon manque d'assiduité sur ce blog

06/11/2010

ICC 2010 : Virtualité Immersive et cartographie de l'information

J'aurai le plaisir d'intervenir los d'une plénière d'ICC 2010 dédiée au interfaces 3D. Je reprends ci dessous le billet de l'excellent blog Abondance qui présente cette conférence :

"L'Association "Promouvoir La Réalité Virtuelle" organise une conférence le mardi 9 novembre (12h-13h) au salon ICC2010 (CNIT La Défense) sur l'utilisation des nouvelles interfaces 3D pour la recherche d'informations en particulier.

 

titre_2944953.jpg

 


A ce sujet, Laurent Baleydier (ex-KartOO), explique pourquoi la réalité virtuelle et les moteurs de recherches sont de plus en plus liés : "Quelques mois après le rachat d'Exalead par Dassault Systems, il sera intéressant de voir ce qu'imagine David Nahon, responsable de toutes les applications immersives : les fameux cubes qui permettent d'être entouré d'écrans en relief. Il nous parlera de ces nouvelles interfaces totalement intuitives - dans lesquelles il suffit de pointer du doigt les objets et de se déplacer dans les images de synthèse comme on le ferait dans le monde réel - pour naviguer dans des univers informationnels. A la suite de son exposé, nous avons une intervention de Claude Aschenbrenner (Serialmapper), qui a contrario nous montrera certaines limites des représentations de l'information en 3D. Le débat qui suivra sera sans doute intéressant car les deux intervenants viennent de deux univers différents : la réalité vituelle pour l'un et la visualisation d'informations pour l'autre."

Au delà du billet publié sur Abondance voici quleques informations complémentaires sur mon exposé :

Quitter le monde de la représentation plane est tout sauf évident sur le plan cognitif. Un bilan complet de l'utilisation de la 3D dans le domaine de la veille montrerait que bien des espoirs ont été déçus.    

 

2010-11-06 18.55.46.png

 

 

Au delà de l'aspect fascinant des nouvelles techniques d’explorations nous nous interrogerons sur les rapports qu’entretiennent ces nouveaux univers avec  la cartographie de l'information. En rappelant le processus dynamique de création d’une carte  nous revisiterons  ces nouvelles interfaces à l’aune de quelques uns des acquis de la visualisation de l’information.  

 L’objectif ici n’étant bien évidemment pas d’épuiser le sujet  mais de lancer le débat au sein de la profession des veilleurs et des managers de la connaissance de façon à mieux apprécier si nous sommes à l'aube d'un véritable renouvellement.

PS : un grand merci à Laurent , pionnier français de la cartographie de l'information, pour son invitation.


 

07/09/2010

Mon programme de rentrée

Erin Hanson propose toute une série de posters sur son site Recovering Lazyholic.

Graphiques en diable et organisés suivant le diptyque want / need ils constituent autant de leçons de vie :`

 

2010-09-07 20.58.04.png

 

Ce poster "have made my day" comme on dit en anglais tant il est vrai que l'on se limite trop souvent à sa zone de confort. Il convient cependant de rester raisonnable ...

 

2010-09-07 20.58.42.png

Merci au blog 2803 pour avoir signalé  cette ressource

.

02/06/2010

cartographier autrement

Comme promis vous trouverez à la fin de mon billet les slides de la présentation lors de la Master Class du colloque de la Lettre SIG.

J'en extrait les œuvres de Shannon Rankin qui m'ont permis de mettre en abîme cette introduction aux "autres" cartes

 

Avez-vous déjà pris le temps d'éplucher vos cartes ?

orange.png

Avez-vous déjà fait des cauchemars cartographiques ?

volcan.png

 

Vous êtes-vous déjà perdus dans vos cartes ?

chemin.png

retrouvez ci dessous l'intégralité de la présentation (12 slides mais quelques autres "images frappantes")

0a aasig.png

 

01/06/2010

Hommage à Jacques Bertin

La renaissance contemporaine de l'utilisation de la vision pour penser ne s'est effectuée que dans les dernières années du XX éme siècle. On peut donc vivre encore dans l'illusion d'une éternelle jeunesse où l'on s'encombre pas de carnet nécrologique.

Cependant un des principaux initiateur de cette renaissance, Jacques Bertin vient de mourir début mai à l'age (vénérable ! ) de 92 ans

bertin fichier carte page 4 bas .GIF

Comme le précise Bernard Lebelle dans son billet d'Impactvisuel "Son livre, la Sémiologie Graphique est un des piliers sur lesquels Edward Tufte, William S. Cleveland, Robert L.Harris et tant d’autres ont progressivement forgé le corpus de techniques et de méthodes qui permettent  de représenter visuellement l’information de manière pertinente."

Serge Bonin, qui a travaillé trente ans avec Jacques Bertin, raconte la genèse de la sémiologie graphique qui portera très vite un nom : la graphique.
«Les chercheurs, qui ajoutent (encore maintenant) des illustrations à leur texte au dernier moment, arrivaient au laboratoire avec leurs petits dessins ; nous étions chargés de les redessiner dans les délais les plus rapides, bien sûr. Par ailleurs, nous pouvions constater que peu de personnes regardaient ces dessins dans les publications, que très peu les comprenaient, parce qu’ils étaient difficiles à décrypter, sans information apparente ; ils étaient donc inutiles.

Nous avions alors deux solutions : soit recopier bêtement ce qui nous était apporté ; soit essayer d’analyser et de comprendre le contenu du dessin, puis reconstituer le tableau de données, réfléchir sur une construction qui permette de voir rapidement si une information intéressante apparaissait, et en fonction d’une réponse positive, reconstruire une image utile. (…) C’est à partir de l’analyse systématique de centaines d’images que Jacques Bertin a pu définir les variables visuelles et structurer les premières règles de construction de l'image graphique." (1)

Si vous voulez en savoir plus vous pouvez également consulter ces quelques pages extraites de mon mémoire de Master :

0 aaabertin.png

N'oubliez pas également de lire le billet d'hommage que lui consacre Bernard Lebelle.

 

(1) désolé la page d'où ce texte est extrait n'est plus disponible

28/05/2010

Un(e) cartographe peut en cacher un(e) autreh

Il y a quelques jours j'étais de retour au pays des géomaticiens pour la deuxième édition du colloque de la lettre des SIG.

Objectif pour cette année : initiation à la carte heuristique dans le cadre d'une Master Class de 2 heures ! Heureusement mon compère Prosper Carlis avait en magasin un module de ce type et ce fut vraiment un plaisr pour moi de co-animer cette formation.

Je laisse la parole à Prosper pour un premier retour sur cette expérience :

" les compétences du public des cartographes de la géographie se révèlent comparables à celles d’un public de créatifs professionnels. Une fois comprises les règles de la carte heuristique, le public se lance sans frein et avec enthousiasme.

A l’occasion des rencontres SIG, les participants à notre atelier de carto de l’info ont fait preuve de pertinence par rapport à la moyenne des stagiaires que je peux rencontrer. Ils intègrent rapidement les règles de la carte heuristique.

En deux heures, dés la première carte, la moitié du groupe est capable d’insérer d’emblée des images, des icônes, des dessins dans la carte, ce qui est difficile lors d’une initiation. Tous utilisent facilement la couleur. Ils savent la manipuler et la répartir au mieux dans la carte. Pour nous formateurs, c’est un public idéal…"

La preuve en image (d'autres images ici) :

MM-Cunty-small.jpg

... et par le biais du témoignage  de S.P l'une des stagiaires :

"Aujourd’hui la communication règne en maître et on se rend compte que le SIG n’est souvent que technique. Produire des données c’est bien, les valoriser, les mettre en scène, les rendre accessible c’est mieux !

On a donc besoin d’un nouveau profil : le cartographe-infographiste ! C’est ce que je suis devenue, bien que déplorant le clivage que le monde de la géomatique opère entre le géomaticien et le cartographe).

Pour moi, le « néo-cartographe » est un géomaticien, qui maîtrise les outils et les données, mais aussi un communicant qui sait mettre en scène les données et les rendre accessible.

Cette session m’a décomplexée face aux géomaticiens qui se disent « purs et durs » et qui cantonnent les cartographes à un vague rôle d’illustrateur.

J’ai réalisé que je n’avais pas à complexer face aux géomaticiens qui développent des applications, après tout c’est leur domaine, et surtout ce n’est pas le mien !

En sortant de la master class j’étais fière de faire de la communication, et surtout j’avais déjà en tête ma prochaine carte heuristique… ou comment résumer en une page un projet politique de territoire sur lequel nous travaillons depuis 3 ans !"

 

Une bien belle expérience donc ! Propser et moi nous sommes volontaire pour recommencer l'expérience l'année prochaine ;-°))

PS : restez à l'écoute dans un prochain billet je mettrai en ligne le Power Point que j'ai utilisé pour cette session : images étonnantes en vue !

18/03/2010

De retour de Café Carto 2.0

Superbe édition une fois encore de Café carto 2.0 hier soir : beaucoup de monde (plus de 60 personnes), d'échanges et bien sur de cartes (y compris de visites ;-°).

0aaachamp.png

Le format Barcamp a été une nouveauté pour la plupart des participants. Une fois la surprise passée, la formule a une fois de plus prouvé son efficacité pour générer de l'étonnement, des découvertes et surtout des rencontres.  Chacun des 8 ateliers a été dûment mappés. Les cartes et les photos seront mis en ligne ce week end sur le blog dédié à Café Carto.

Une mention particulière pour les cartes de Roberta dont  les productions ont bluffé tous le monde et pour celle d'Alexandre qui bien qu'il soit un "native digital" sait parfaitement faire les cartes à la main.

Nous tenons à remercier notre partenaire La Cantine (et en particulier Dilira Trupia) qui une fois encore nous a accueilli dans ce lieu magique. Un grand merci également à tous les donateurs qui bien ne pouvant pas être présents n'ont pas hésité à faire des dons en ligne pour rendre cet événement possible.

Seul "bémol" Café Carto c'était tellement bien que l'on a oublié de twitter en direct  ;-°))

Bref Prosper (qui a orchestré la soirée de main de maître)  , Christophe et moi même étions très heureux hier soir à l'issue de cette deuxième édition. Certes c'est du boulot d'organiser ce genre d'évenement mais c'est une façon incomparable de se redonner de l'énergie.

Vous connaissez le proverbe "jamais 2 sans 3" ! ... A bientot donc