Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2013

Message de Service Saint Valentin

C'est la Saint Valentin et comme chaque année Serial Mapper vous réserve, aujourd'hui,  une série de billets dans la catégorie maronnier.

Attention Il y en aura pour tous les (mauvais) goûts et tous les (mauvais) genres .

PS : En plus on a plus de Pape c'est le moment d'en profiter ;-°))

 


13/02/2013

Concours data vis Documation

Partciper à un concours en data vis, ça vous tente ? C'est possible, à condition de faire vite, grace à Documation : 


concours.png

C'est Jean Delahousse (ex fondateur de Mondeca) qui sera président du jury. 

Jean nous a beaucoup aidé Christophe Tricot et moi même lors de l'organisation du fameux (on nous en parle encore) colloque carto 2.0  de 2008 

 

 

Une carte qui ne se MOOC pas du monde

Déjà entendu parler des MOOC (Massive Online Open Course) ? "Rassurez vous" si ce n'est pas le cas vous allez vite devoir vous y mettre.

Pour se faire voici une magnifique carte qui, et ça devient malheureusement de plus en rare, ne relève pas de l'info porn (à quoi se réduit trop souvent ce qui se publie en ce moment sous le nom d'infographie). 

Les connaisseurs et les fidèles lecteurs auront reconnu une très bonne utilisation de la métaphore de la carte de métro. 


MOOC.png

Ce qui m'a frappé c'est que lors du buzz qu'elle a fait sous twitter tout le mode parlait de "carte mentale" alors qu'elle est assez éloignée d'une mind map y compris sur le plan sémantique

Cette utilisation d'une métaphore plan de métro permet en effet d'aller beaucoup plus loin en matière de sens  : affichage et désignation des lignes, station en correspondance, zone tarifaire (non encore explicité, mais il y a forcément une idée derrière) ...

Tous ces niveaux d'informations sont gérés de manière très claire et élégante puisqu'il n'y aucun effet spaghetti de lignes qui se croisent.  On obtient une vraie vision meta ... en donnant plus de clarté ! Bravo aux concepteurs !

Puis-je suggérer à certains visualiseurs de l'information et certains autres data journalistes de faire,  de temps en temps,  autre chose que mélanger des torchons et des serviettes en produisant des patchworks de mini stats (vous aurez reconnus les infographies) afin de produire de véritables cartes éditoriales qui permettent vraiment de visualiser un corpus au-delà de l'anecdotique. 

PS : si les auteurs se reconnaissent ou si vous les connaissez, je suis à leur disposition pour faire avec eux un petit interview sur leur retour d'expérience (avec parution sur ce blog )

06/02/2013

La créativité ce n'est pas du "process" !

D'aucun pourrait penser que l'on peut (doit ?) être créatif principalement pendant les heures de bureau et si possible pendant la réunion dûment dédiée à cet effet.

hf.png

(extrait de Tufte From Mc Garrah Jesee)

Ce n'est ni ma pratique ni mon expérience. Mais jusqu'à aujourd'hui j'avais du mal  à l'expliquer.

L'article brillantisime de Bruce Nussbaum 4 ways to amplify your creativity vient à mon secours.

Pour Bruce qui dit créativité dit "construction d'un cercle de créativité" (assemble your creativity circle)  

"Nearly every creative entrepreneur, artist, musician, engineer, sports players, designer, and scientist works with one, two, or a handful of trusted people, often in a small space. Sometimes they work on just one project but often a series of projects over time. They energize, complement, and spark each other and together and create something of value that didn’t exist before." 

C'est ce que j'ai la chance de faire grâce notamment au réseau qui s'est développé autour de MetaCarto. 

Il faut également ... cartographier sa créativité (map your creatvity) 

"Being creative means leading a creative life. We need to reflect on what we do, with whom we engage, how we act in order to increase our creative capacities. One easy way is to keep a creativity journal and map our creativity."

Thanks  Bruce your make my day ! 


05/02/2013

Art de la mémoire : le retour

Merci à Marco Bertolini pour son beau billet sur l'utilisation de l'art de la mémoire cher à Frances  Yates. 

 

art m.png


Les plus fidéles lecteur savent que dès le début (2006 !) j'ai insisté dans ce blog  sur le caractére incroyablement novateur pour notre société contemporaine de l'art de la mémoire . 

En guise de teaser voici ce que dit Marco après avoir expliqué le principe "Associer image, sensations et localisation"   :

"Premier ingrédient pour notre fête : un saumon.  Nous allons le placer dans la boîte aux lettres, juste à côté de la porte.  Un beau saumon vivant, qui sent fort la marée et qui s’agite dans tous les sens.  Il mouille tout le contenu de sa boîte aux lettres et sa queue rose frappe la porte en cadence : boum ! boum ! boum !"

(..) 

La lecture du billet de Marco vous permettra vous aussi de suivre les autres étapes et de comprendre cette méthode à travers une explication très efficace . Vous serez ainsi à même de faire votre la conclusion  :  

"Vous aurez compris le principe : nous nous souvenons mieux de ce qui sort de l’ordinaire.   De ce qui tranche avec la vie de tous les jours.  De ce qui nous touche.   Car la mémoire est très fortement liée à l’émotion."

Si vous voulez aller plus loin  il y a également Carlos Severi auteur du livre "le principe de la chimère : une anthropologie de la mémoire". 

voici un extrait de mon billet sur cet ouvrage :

 "Cet anthropologue explique que les dispositifs graphiques et visuels permettent dans des sociétés sans écriture d'organiser les savoirs notamment en mettant en séquence les choses à mémoriser.

 Ces dispositifs visuels ont souvent été mal interprétés. Ils ont été perçus comme une pseudo écriture alors que l'écriture est un très mauvais modèle pour les sociétés primitives.

 La tradition orale repose sur des artefacts (graphique, visuel, sonore, gestuelle ...) qui stimulent l'imagination. Il ne s'agit pas ici de réciter à la lettre un récit mais de le récréer de manière suffisamment fiable pour ne pas oublier d'étapes.

On retrouve ici les intuitions de Frances Yates dans son livre sur l'Art de la Mémoire qui cependant ne parlait que de la sphére occidentale déjà dotée de l'écriture. "

 



31/01/2013

Last call !

Nous sommes le 31 janvier donc c'est la dernière limite pour envoyer ses vœux, parait-il ...

C'est pour moi l'occasion de retransmettre 2 cartes de voeux, parmi celles  que j'ai reçues, que j'ai trouvé intéressante à partager .  

Tout d'abord les finaliste habituels de SIG la lettre donc j'ai déjà eu le plaisir de vous présenter des cartes de voeux. Cette année encore, c'est une balade intelligente et rafraichissante dans les dispositifs cartographiques de toutes sortes. 

 

pain choclat.png 


Last but not least le clip de voeux Roberta Falhauber

 

roberta.png


Enfin quelqu'un dans l'hexagone qui se lance dans les clips graphiques de façon conséquente ! J'espére que c'est le début d'une longue série.  

 

28/01/2013

Le remède contre Pôle Emploi : les écoles d'art

Parents ! ne jetez plus votre argent par les fenêtres !

Vous voulez des futurs "performers" avec de belles carrières ?

Oubliez les cours Acadomia et Consort (1)

Inscrivez vos enfants en écoles d'art !

 

Je constate d'ores et déjà que le métier de la facilitation va évoluer. Le développement de la facilitation graphique va amener un changement dans le marché. D'ici quelques  temps il serait indispensable pour être crédible dans ces métiers de disposer d'une boite à outils graphique conséquente. Celles et ceux qui ont une véritable pratique artistique seront avantagés. Si voulez découvrire ces pratiques de la Faciliattion Graphique  je vous conseille le webinar (gratuit sur inscription) de Roberta Faulhabert.  

Mieux encore un récent débat sur le groupe  Linked In Visualisation de données sur la question Data Analyst ou Data Artist s'est récemment conlu par "les 2 mon général" . Cette opinion n'était pas forcément majoritaire  mais ceux qui croient qu'ils pourront dans les NTAD (1) rester de pur cerveau gauche dont la culture se limite aux algorithmes de traitement ferait bien de réfléchir à 2 fois.

Une agence de com us  team Detroit vient de lancer une campagne de pub pour le College for Creatives Studies" sur le mode second degré :

L’ART EST PIRE QUE LA DROGUE, SACHEZ RECONNAITRE LES SIGNES AVANT COUREURS

art.png


 

art 3.png


Comme le dit le sous titre de ces pub : Maintenant que vous avez trouvé chez vos enfants les signes de l’addiction à l’art, il serait temps d’en parler avec eux…

Rappelez vous : ce sont les artistes qui ont fait la renaissance pas les comptables 

(1) en plus ça ne sert à rien je sais de quoi je parle 

(2) Nouvelle Technologie de l'Attention et de la Distraction terme employé par Olivier Ertzscheid cf mon billet précédent 

26/01/2013

Agit'Prop : Pitié ! elle m'a dit "pas avant le mariage"

Demain dimanche c'est la manif pour le mariage pour tous. J'ai trouvé ça au détour du web et ça m'a bien plus.

 

pite femme .png

 

manif traine.png

pitié homme.png

plus d'images ici  (bravo à Besse et à sa pote) 

Ca nous rappelle que la mise en scène de l'info pendant longtemps c'était principalement l'art des affiches (et il n'y avait besoin de spins doctors pour ça).

Le vrai probléme avec les infographies contemporaines  c'est que bien souvent il manque l'alchimie entre le slogan et la métaphore sans parler d'un humour efficace (et donc vachard). On regarde donc ces dispositifs graphiques qui pullulent sur le web de façon distraite sans y préter attention.  

Le Web 2.0 c'est maintenant !

Vous connaissez sans doute Olivier Ertzscheid qui tient le blog Affordance. Certes il parle en tant que prof mais je trouve qu'il a très intelligemment résumé les enjeux actuels pour tout le monde dans une video  de synthése de ses interventions  à l'occasion de l'anniversaire du réseau URFIST pour une journée de conférences-débats sur "30 ans d'information scientifique et technique".  

 

distraction-quote.jpg

 

·   la bascule des NTIC aux NTAD (nouvelles technologies de l'attention et de la distraction).

·   la révolution qui se joue aujourd'hui dans les classes de CP. Cours Préparatoire > Computer for Publishing. via twitter (1)

·   la place des digital natives qui n'en sont pas.

·   la nécessité de former aux outils depuis l'intérieur des outils.

·   la question du "coût cognitif nul" de l'immense majorité des "nouveaux" outils de l'IST (folksonomies, partage, recherche d'articles scientifiques", etc.), et la possibilité / nécessité de réinvestir le temps de cerveau laissé disponible par ce coût cognitif nul. 

Je reveindrai sur la question du cout cognitif nul mais la nécessité de (se) former aux outils depuis l'intérieur des outils me parait vitale

 A l'heure où beaucoup se sentent menacés  dans leurs emplois peu s'autorisent encore à dégager du temps pour écrire un blog, expérimenter  Twitter, lire des bouquins sur le sujet...

Hors de même que l'on imagine pas aujourd'hui un cadre incapable de servir de Power Point,  demain avoir une pratique effective des outils du Web 2.0 sera, non pas un avantage comparatif, mais une condition sine qua non d'employabilité. 


(1) Certains enseignants de CP améliore la maîtrise de l'écrit en utilisant Twitter (sous contrôle évidemment). L'intérêt de l'écrit s'en trouve  immédiatement valorisé. L'effet du "journal de classe" est décuplé par le retour instantané . Et une phrase de 140 caractéres à cet âge là ...   

20/01/2013

Data Journalisme : la nouvelle aplli de Christophe Tricot

Christophe Tricot de  SYLLABS aidé de weDOdata vient de mettre en ligne une nouvelle ressource de data journalisme qui utilise notamment les technologies TAL (Traitement automatique de la langue).

Au menu une apllication interactive, développée pour Radio France pour le cinquantenaire de l'amitié franco-allemande ,  permettant de naviguer dans 134 discours (depuis 1953)  tant allemand que français.  Le site précise dans l'onglet méthodologie :

"Avec l'aide de la technologie Syllabs, une analyse sémantique des discours a fait émerger 975 termes récurrents. Parmi les 300 premiers, une première vague de termes emblématiques de la relation franco-allemande ont été sélectionnés. Puis, l'application de la méthode TF-IDF (Term Frequency - Inverse Document Frequency) a permis d'évaluer l'importance de ces termes, relativement au corpus d'origine, et de finaliser la liste des 25 mots au cœur de l'application. "

 

ct.png


Je vous  laisse découvrir l'application car le parcours me semble assez intuitif et assez blufant. N'hésitez à laisser un avis dans les commentaires de ce billet. Il est important que les concepteurs de cette application puisent avoir un retour. 

Pour ma part je mesure le chemin parcouru depuis le concours Google et notre Partie de Campagne ( qui nous avait permis d'arriver finaliste) : industrialisation du processus, clarification de l'interface .. . et surtout monétisation ;-°))  

Pour être complet Christophe est également secrétaire général de l'association  MetaCarto