Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2011

Il parait qu'il y a quelqu'un qui est mort ...

On trouve  de tout (voire son contraire ...)   dans l'avalanche des louanges consacrées à Steve Jobs. Même si l'on frise l'overdose et si le bonhomme était très loin d'être un saint il est nécessaire d'y revenir. 

Pour moi la réflexion la plus intelligente provient de Phillipe Stark , complice professionnel de Steve Jobs qui dit tout en une phrase (entedue sur france Info) : 

"Steve était un batisseur d'espace mental "

La palme du plu bel  hommage revient évidemment à Libé : 

2011-10-07 19.10.29.png

pour les aficionados voci un bilet graphique en français consacrés aux "unes" et autres après la mort de SJ.  

Animation de l'atelier état de l'art Cartographie lors du salon MIS


2011-10-08 21.52.10.png

J'aurai le plaisir, en tant que vice-président de MetaCarto,  d'animer  l' atelier :

Etat de l'art - Cartographie, Indicateurs et tableaux de bord et outils de visualisation : mieux voir pour mieux décider.

le mardi 11 octobre à 14 H à la Bourse du Commerce à Paris 

avec comme intervenants : Éric Fourboul (Ami Software), Patrick Michels (Knowings), François Vexler (Ardans) 

29/09/2011

Histoires de Partis

Envoyé par Stephanie Prats la cartographe infographiste  de Toulouge à coté de Perpignan (et non pas Toulouse comme je l'avais écrit un peu  vite) voici une production d' Henry Michel intitulé "les partis vu par les partis" 

2011-09-29 13.45.07.png

A l'heure où certains partis redécouvre la phrase d'Edgard Morin "l'imprévisible est hautement probable" (1) ce dispositif graphique est très rafraichissant.

Le parti pris (2) : le clichés des uns, le clichés des autres incite au parcours de ce tableau. Une fois que l'on rentre dedans on a du mal à s'en sortir.

 

(1) : je ne fais pas allusion ici aux élections sénatoriales (encore que...) mais aux incroyables affaires qui s'étalent sur la place publique aors qu'elles auraient en rester aux "petits arangement entre amis".

(2) ouaf, ouaf 

18/09/2011

Biblio: Séquence Power Point / Pierre-Yves Debliquy

Pierre-Yves Debliquy est un excellent présentateur et également un praticien de la carte heuristique y compris dans ses activités de formation. Il exerce à Bruxelles en compagnie de  Christian Vanden Berghen.  ils animent tous les 2 l'excellent blog Brainsfeed que vous connaissez sans doute.

2011-09-17 22.33.36.png

 

L'ouvrage dédié à PowerPoint est un texte relativement court, mais enrichi de la riche expérience et de la maturité de l'auteur.

Nous savons tous que l'on confie trop de missions à ce logiciel, le travers le plus courant étant de tomber dans le slidement  (slide transformé en  document, néologisme de Garr Reynolds).

Devant ces slides trop verbeuses, Pierre-Yves souligne qu'il est très difficile d'écouter et de lire en même temps car ce sont les mêmes zones du cerveau qui sont actives. Voilà donc un raison supplémentaire d'utiliser des dispositifs visuels car dans ce cas ce ne sont pas les mêmes zones du cerveau qui sont actives. 

Nous savons tous que les "bullets points"  sont une horreur, mais il semble bien difficile de s'en passer. Deux rappels de l'auteur pourront nous y aider

1) Les "bullets points" sont l'équivalent du langage SMS

2) leur popularité vient tout simplement des "templates" fournis par Microsoft lors des débuts du logiciel.

Bref ils ne peuvent pas constituer l'ossature d'une présentation digne de ce nom.

Cependant mettre du visuel dans les slides ne suffit pas:  il faut également recourir à des alternatives à Power Point par exemple via l'utilisation des tableaux (flip chart), de  saynète, d'écran noir (ou blanc suivant la domine suivant la dominante des fonds de diapositives) pour donner une respiration à son intervention.

Le stress n'est pas oublié avec le rappel que le public est a priori (et a posteriori)  bienveillant et qu'il n'a pas de point de comparaison. Si vous oubliez vos arguments en route, il ne s'en apercevra pas. Même les meilleurs orateurs "oublient" des éléments en cours de route.

 Attention cependant le stress est nécessaire son absence est souvent synonyme de manque d'implication et donc d'un échec assuré. Pour le maîtriser, la meilleure solution demeure la répétition. Le stade ultime de la maîtrise est le moment où on arrive à inventer ses phrases au moment où on lui dit. Cela vous paraît inaccessible ? N'oubliez pas qu'il est assez facile et finalement très naturel d'improviser devant un dispositif graphique pour peu que l'on le connaisse bien. 

Il faut bien entendu pratiquer le story telling mais attention il faut inventer DES histoires et non pas raconter SON histoire. La tentation est grande (tous les débutants y succombent) de s'étendre sur l'intérêt que nous aurons pris à traiter le sujet alors que nos auditeurs ont besoin de conclusions. L'auteur illustre ce principe à l'aide de l'exemple suivant : au lieu de présenter bêtement une analyse SWOT avec ses 4 carrés, mettez en scène directement les conclusions. Votre audience vous saura gré de ne pas réentendre pour la énième fois les principes qui sous-tendent ce type d'analyse. Pour Pierre-Yves l'art de l' ELIPSE est une qualité fondamentale d'un bon présentateur. 

Dans la dernière partie de l'ouvrage, l'auteur propose une série de fiches de façon à disposer d'un pense-bête de la présentation sur une seule page. Ces éléments-clés reprennent l'accrochent, la conclusion, le message clé, l'ennemi qui ont été amplement développés dans les pages précédentes. 

Les dernières pages renferment une pépite sous la forme de 2 versions d'une même présentation : l'une de style MBA remplie de "bullets points" ,l'autre aérée et visuelles composée suivant les nouveaux principes de l'utilisation de Power Point. Un Must ! 

Une dernière chose : il ne faut pas vouloir tout dire Les annexes sont faites pour ça

Au final c'est l'ouvrage clair et synthétique que j'aurai bien aimé lire lorsque j'ai commencé mes interventions en tant que conférencier ... Cela m'aurait évité certains déboires ;-°))

 

Nota bene : comme d'habitude dans ce genre de circonstance je précise que j'ai reçu cet ouvrage en service de presse  et que je connais bien son auteur.

 

15/09/2011

Biblio : Séquence Power Point

Vous souvenez tous du marronnier « racontez vos vacances » sujet quasi obligatoires de la première rédaction de la rentrée 

Je vous propose, non pas le récit de mes pérégrinations estivales, mais celui de mes devoirs de vacances. Rassurez-vous, je pense que vous prendrez autant de plaisir que moi à découvrir ces ouvrages consacrés à Power Point et aux présentations. 

  

2011-09-15 21.27.39.png

(1)


Comme souvent « c'est l'occasion qui fait le larron ». L'actualité éditoriale de 2011 nous a apporté deux ouvrages francophones consacrés à Power Point  qui porte quasiment le même titre l'art de la présentation ! Si les titres sont en miroir quasi parfait nous verrons que, compte tenu de la personnalité de leurs auteurs, ces ouvrages se complètent et ne doublonnent pas.

Nous envisagerons succesivement :

Nous avons été confrontés depuis pas mal d'année à une déferlante de bouqins et de gourou d'origine américiane qui se sont emparés du théme des présentation via Power Point. Il était donc tempsq ue des visions européennes et francophonent émergent.  

 Il se trouve que je connais personellement chacun des ces 4 auteurs. Les voilà donc, de facto, mis sur un pied d'égalité au moins en ce qui me concerne.  

En avant donc pour notre grand panorama "tout ce que vous voulez savoir sur  PowerPoint sans jamais avoir osé le demander".

 

Cette séquence de quatre billets signera le grand retour de ce blog. Qu'on se le dise !

 

 

(1) On oublie trop souvent que Power Point signifie également  en anglais ... prise de courant ;-°)) 

27/06/2011

Visual decision forum le 6 juillet à Paris

2011-06-27 22.18.22.png

"L’université d’été de la visualisation de données est une occasion unique de faire le point sur les meilleures pratiques et les usages en matière de « data visualization » en entreprise. Alors que les volumes de données collectées et stockées augmentent de manière régulière, les utilisateurs de ces données en entreprises doivent les analyser, mais surtout les commenter. Présenter le résultat de ses analyses, c’est « raconter une histoire », c’est communiquer autour de ses données.

Il faut sortir du trio camembert/histogramme/courbe imposé par les simples outils bureautiques, et par notre méconnaissance du sujet. Il faut apprendre à choisir le bon graphique, adapté à la donnée et au message transmis.

Certaines organisations sont en avance dans ce domaine, et de nouveaux outils émergent décuplant les possibilités graphiques ouvertes aux utilisateurs.
Dans le futur, les interfaces homme-machine, l’interactivité, la mobilité seront au cœur de ces évolutions. Participez au Visual Decision Forum’11 pour dialoguer entre utilisateurs, découvrir de nouveaux outils et échanger avec des experts.

Pour en savoir plus :

Last but not least les adhérents Metacarto bénéficient d'un tarif promotionnel qui, en échange soutient cette manifestation. 

30/05/2011

Avis aux retardataires

Il reste quelques places pour la soirée de mardi dédié au lancement de Metacarto et au grand débat "destroy your business" .

j'ai relu ce week end le très intéressant ouvrage de Franck Frommer, notre intervenant, sur Power Point. J'y ai notamment (re)trouver ceci : 

"l'émotion prends le pas sur la raison, l'exhibition sur le discours , le spectacle sur la logique" ... Certes il s'agitde Power Point mais ... Le débat s'annonce passionnant !

2011-05-30 01.02.23.png

PS : que vous pussiez venir ou non vous pouvez adhérer en ligne. Si vous avez des doutes ,des questions ou des suggestions  contactez moi (mais après mardi de préférence)

25/05/2011

Erratum La carte conceptuelle fait sa révolution

A la demande générale le lien vers la carte conceptuelle Puerta des Sol / Indignez-vous a été rétabli !

Merci de vous reporter au billet d'origine

24/05/2011

Biblio : Image de pensée

La Réunion des Musés Nationaux vient de publier sous la direction de Marie-Haude Caraës et Nicole marchand-Zanartu un ouvrage intitulé Image de pensée

2011-05-24 21.44.11.png

Je n'ai pas encore le temps de me le procurer mais voici ce qu'en dit François Gorin dans  la dernière livraison de Télérama (21 au 27 mai 2011) :

" Que disent les croquis intimes de Freud, Klee ou encore Goethe (1)? Un livre étonnant montre la pensée qui naît sous le crayon (...) Plongée troublante : à chacune de ses pages, le livre ouvre un cerveau au moment où il s'en remet à la main.L'enchainement des graphiques produit un effet de réseau nerveux.

(...)  La cueillette est lancée. Marie-Haude Caraës : "On a d'abord rassemblé toutes celles qui nous touchaient" 300, 400 images s'accumulent. C'est trop. Il faut définir un champ de recherche, éliminer. Le concept alors se précise : chaque image doit "faire système"; être unique; ne pas représenter quelque chose d'existant. "

(...) "dans l'image de pensée, il importe que l'activité mentale soit visible. A relié à B"

(...) Quant à les exposer, c'est une autre histoire : "Ces images n'ont pas de visée esthétique. Les présenter comme des œuvres, c'est rompre avec leur essence".

Il est rare que ce genre d'ouvrage trouve sa place dans la production éditoriale française. N'hésitez à le soutenir en le demandant à votre libraire et à l'acheter si le ramage est égal au plumage (et si votre  carte bleu peut supporter les 27 euros ;-°))

PS : un grand merci à Blandine Pidoux pour m'avoir signalé cette ressource.

Mise à jour : l'intégrale de l’article se trouve sur le site de Telerama avec en prime une reproduction du "schéma" de la future cinémathèque par Henri Langlois alors âgé de 20 ans. Merci à Pierre Mongin auteur (entre autres ) de Organisez vos projets avec le mind mapping



 

(1) entre autres

23/05/2011

La carte conceptuelle fait sa révolution !

En direct de la place Puerta del Sol à Madrid, voici une carte conceptuelle révolutionnaire au sens strict du terme :

 

2011-05-23 21.27.20.png

Il est vraiment fascinant de voir un mouvement "hors normes" se doter ce type d'instrument. On en est d'ailleurs déjà à la deuxième version. Cela rentre de plus complétement en résonance avec le coté Web 2.0 du mouvement.

PS 1 : pour info on sait que la carte conceptuelle a été très présente dans la communauté académique  d’Amérique du Sud. 

PS 2 :  as-t-on constaté des dispositifs graphiques de ce type lors des printemps Arabes (toujours en cours douloureusement pour certains).