Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2009

la carte heuristique arme anti chomage ?

Je rebondis sur un billet de Frédéric Houdmont (1) du blog Actu Doc intitulé "démarquez-vous avec une carte mentale-CV" auquel l'ami Pierre-Yves Delbiquy ( intervenant du colloque Carto 2.0 et bruxellois également ) a déjà répondu.

Pour résumer (mais je vous encourage à lire ces articles) Frédéric se fait l'avocat en 10 points de l'utilisation des mind maps comme CV en mettant en avant "une présentation plus percutante qui pourrait séduire par sa pertinence et son originalité ". Pierre-Yves en vieux routier souligne en réponse le conservatisme des recruteurs et le fait qu'une carte sur une page est un art plutôt difficile.

cv fred.png

Il est vrai qu'il n'y a rien de moins innovant (et pour cause) qu'un recruteur qui doit avaler plusieurs centaines de CV d'un coup.

A y regarder de plus près le texte de Frédéric fourmille cependant de conseils fort utile pour quelqu'un en recherche d'emploi.

Car construire son CV est certes une épreuve redoutable mais il n'est que la première étape d'un argumentaire qu'il faudra défendre lors de l'entretien.

Plutôt que se concentrer sur le produit final (classique ou carte) prenons en compte tout le processus. Utiliser les cartes heuristiques pour clarifier sa problématique permet de produire un CV classique plus pertinent et de mieux se préparer aux entretiens. Tout coach digne de ce nom devrait d'ailleurs proposer systématiquement cette démarche (2).

Il faut même ne pas hésiter à s'ouvrir sur la cartographie éditoriale. Essayez donc de mieux vous connaître et mieux vous comprendre  avec une véritable mise en scène.

Vous pouvez vous  inspirer de queqlues une des productions des participants de Café Carto, explorer le tag CV de ce blog (avec mon "vieux" CV sous forme de mind map)  ou admirer l'image ci dessous :

cv fhomo.png

Si vous franchissez le pas merci d'en faire profiter la communauté ! Votre production ne sera peut être pas envoyable au recruteur lambda mais vous aurez transformé un pensum en  tache créative.

 

(1) que j'avais rencontré lors du Kastars blogs à Bruxelles

(2) Votre coach (ou votre conseiller emploi)  ne sait pas faire ? Zappez le Initiez le

 

07/06/2009

Une infographie peut en cacher une autre

Blogs et IE, œuvre de Tarik Mousselmal,  pointe une forte suspicion de plagiat d'une infographie du Monde sur les "think tanks" français datant de 2006 et que Les Echos viennent apparemment de recycler sans grande précautions

lemonde.png

(version "orginale")

la version contestée est reproduite (mal) ici.

Au delà de ce cas d'espèce on peut d'ores et déjà en tirer quelques observations :

* Les dispositifs graphiques sont résillients (l'original date de septembre 2006)

* Il faudrait vérifier que 'il ne s'agit pas du même auteur infographe ce qui changerait quelque peu la perspective

* A la différence des anglo axons (Cf le New York Times) la presse française ne met jamais (à ma connaissance) ce genre de carte en ligne y compris sur la version payante de leur sites. il ne s'agit donc pas d'un Googling de dernière minute. On peux y voir là une preuve supplémentaire que toute carte pertinente est soigneusement conservée par ses lecteurs.

* Cela souligne également de facto la faiblesse du traitement de la mise en scène de l'information dans la presse papier française. A l'heure où tout le monde se plaint de l'infobésité c'est pourtant un des seuls axes crédible pour lutter contre la mort annoncé de la presse quotidienne de qualité.

 

03/06/2009

rhétorique néolibérale et cartographie

A l'heure où la "campagne" électorale répond de moins en moins à la question que tout le monde devrait se poser "c'est où qu'on va quand ?" (1) il est rafraîchissant de constater que certain utilise la cartographie éditoriale pour réaliser un véritable travail de fond.

Un de mes lecteurs vient de m'envoyer son œuvre. Intitulé "les mots ont un sens" ce nouveau plan de métro se veut la mise à plat de la langue néolibérale :

 

1 novlangue.png

Attention pour que l'expérience soit complète il faut écouter le fichier son !

L'auteur art-erroriste (sic) précise

Cartographier cette langue grâce à un « réseau » de concepts permet d'en appréhender l'étendue, ses ramifications, ses connections et peut-être ses lacunes. La carte présentée est l'illustration sous forme d'un plan de métro de la rhétorique néolibérale. Le plan de métro est choisi pour sa référence populaire, sa facilité d'appropriation et puis surtout il permet d'illustrer : « le train des reformes ». Sa forme tentaculaire est voulue, on pourrait penser à une pieuvre ou peut-être à un crabe. La langue néolibérale serait-elle un cancer ?

(....)
Cette gouvernementalité trouve sa traduction néolibérale: LA GOUVERNANCE. C’est pour cela
que je place le terme Gouvernance au centre du plan. Il est le mot clef, l’oeil au travers duquel on regarde le monde.

(...)

En filagramme, j’écris LQR (en hommage à E.Hazan), Lingua Quintae Republicae pour rappeler la LTI de V. Klemperer. Mais en faisant attention de ne pas faire l’amalgame avec ce qu’il s’est passé sous le IIIème Reich. Je n’utilise pas le terme de novlangue car dans le roman de G.Orwell, la novlangue est imposée par un gouvernement (comme sous le 3ème Reich). Dans 1984 le pouvoir fait éditer de nouveaux dictionnaires officiels. Le seul rapprochement que l’on peut faire avec la LTI, c’est l’invasion du vocabulaire technique pour décrire des aspects de la vie. (« il est formaté » par exemple).

retrouvez la liste des mots ici et le texte complet d'explication et des indices de lectures

Prenez donc le temps de regarder de près cette carte et surtout de la faire suivre à vos contacts. D'accord ou pas d'accord nous sommes devant une synthèse critique parfaitement informée "(7 ouvrages récents en bibliographie) sur la langue de ce qu'on appelait il y a quelques années" la pensée unique" et qui de fait structure l'espace public.

Il me paraîtrait paradoxale que à l'heure où n'importe quelle carte estampillée web 2.0 fait le tour des blogs une telle  approche ne reçoive pas un minimum d'attention. Rendez vous dans quelques jours pour faire le bilan !

Premier effet en ce qui me concerne je m'attendais à trouver cette langue truffée de termes anglo-saxon ... On ne peut constater que le travail de localisation effectuée par nos dirigeants a été particulièrement efficace.

 

 

(1) Eh oui on en est là.

 

18/05/2009

Comptines graphiques

The Center for Graphic Facilitation a deniché ce sympathique clip produit par le PBS (Public Brocasting service (1)) à destination des enfants.

Le but : faire la promotion des graphiques

 

kids graphics.png

Il faut écouter la chanson qui accompagne cette vidéo : "A chart is a handy dandy scientific tool...it gives you information that you can see with your eyes...a chart that you visualize...you get the picture... so do I..."

Une idée pour nos profs hexagonaux pour aborder les stats par le biais de la mise en scène des résultats plutôt que par l'analysea priori  des données ?

Source : "I Love Charts' from Sid the Science Kid"

 

(1) Eh oui ça existe même aux USA ! et ça ne date pas de la crise ;-°))

10/05/2009

Village people

Les voies de la créativité s'enlisent souvent sur des chemins trop ambitieux et donc trop tortueux.

Voici pourtant ce que certains savent faire à partir d'une contrainte simple : et si le monde était un village de 100 personnes ?

100.png

Cette galerie intéressera en particulier les praticiens des cartes heuristiques qui pourront l'utiliser comme réservoir à idées. Tous pourront constater que la simplicité des métaphores est la meilleure alliée de leur puissance sémantique. Qu'on se le dise !

Dommage cependant que le texte de ces vignettes ne soient pas toujours très lisible dans cette version en ligne.

 

langae.png

Au fait l'auteur est un jeune graphiste basé à Londres Toby Ng Kwong To. Voici un nom dont il va falloir se souvenir ...

18/07/2008

Sous la plage, la carte

Pendant que beaucoup se prélassent sur la plage (qu'ils en profitent ...) d'autres n'hésitent pas à braver la torpeur estivale...

Christophe Druaux nous offre une nouvelle cartographie éditoriale intitulée "Tentative de cartographie des forums francophones les plus actifs"

 

tentative.png

 

Comme toujours chez Christophe le traitement du corpus est sérieux et transparent :

"Pour constituer cette carte, des milliers de forums francophones visités sur une période de 7 mois et près de 2000 mesurés avec au minimum 7 relevés pour chacun. Pour résumer, c’est avant tout le nombre de messages par jour qui est pris en compte pour construire cette carte (la taille des « territoires » leur est proportionnelle). Plusieurs chiffres ont ensuite été relevés et utilisés pour fiabiliser au maximum ces données (et les relever à nouveau si besoin), notamment le nombre de visiteurs en ligne à une tranche horaire précise, le nombre de membres, le record de visiteurs en ligne simultanément, la plateforme utilisée ou encore le pays d'origine (pour faire court) "

A noter que tous les forums cités sur la carte sont clickable et donc accesible d'un coup de souris. 

Cerise sur la gâteau ( trop peu reprise dans les nombreux billets qui parlent de cette carte) il faut absolument découvir les explications fournies via cette ligne de temps sur la méthode suivie:

pouquoi.png

 

Vous trouverez également ici le billet de son sponsor Public System (6 mois de travail intensif) et ici mon billet sur la précedente cartographie de Christophe Druaux sur la blogarchie francophone

03/07/2008

12 à la douzaine

Le blog Flowing Data nous propose une galerie de 12 outils pour explorer les livres

visu boook.png

 

Bine sur cette liste n'est pas exhaustive mais les plus connus y sont représentés. Je demeure un grand nostalgique de ces écorchés ... mais le plus étonnant et poétique  reste pour moi les œuvres de Stephanie Posavec

11/06/2008

architecture et table périodique

Si vous visitez de temps en temps ce blog vous connaissez ma fascination pour les dispostifs graphiques avec en fond de carte des plans métro ou des cartes périodiques.

Je viens de découvrir sur Serial Consign (pas de lien à ma connaissance ;-°)   la table périodique d'architecture qui permet au cabinet d'architecte LOHA de rendre accessible l'ensemble de ses ressources sur la page d'accueil de leur site

 

table site.png

La table est organisée en zones repérable par le carré en gris. de gauche à droite on trouve : le buzz, a propos, les projets, les distinctions, les publications  ...

Ce dispositif est interactif. 

Si vous cliquez  dans une des cases "projet" (cf celle en bleu) vous obtenez la photo de la construction (en haut) dans un deuxiéme temps vous pouvez cliquez sur les cases qui se sont allumées en vert (pour voit les distinctions) ou en orange (pour voir les publications).

On retrouve les fondamentaux  de la table périodique puisque chaque élément  dispose de sa propre  cartouche  :

table détail.png

     

Bref (et ce n'est pas tous les jours ;-°) je suis vraiment impressionné !

Il me semble que ce cabinet a réussi avec un économie et une élégance rare la quadrature du cercle : donner à voir un corpus très riche sans quitter la page d'accueil.

 

via Serial Consign  

05/06/2008

Destroy The Carto

Les plus anciens (du net ;-°)) se rappellent de temps en temps de la bulle internet du début des années 2000.

De tous ces délires (dont certains sont  allègrement recyclés dans le web 2.0) je n'ai retenu que le mot d'ordre "destroy your business" car un peu (beaucoup) d'autocritique est la base de tout hygiène intellectuelle.

En avant donc pour Destroy The Carto ;-°))

 A tout seigneur tout honneur tout honneur commençons par Francis Mizio qui nous gratifie d'une splendide couverture pour son roman d'un point de vue administratif ///

adm2.png

 

mais dès la page 45 ça se gatte...

Le chef de projet coupa la parole au conseiller technique.
« Permettez-moi de finir, vraiment... » II envoya un sourire flagorneur, «... puisque vous brûlez les étapes. »
II se dirigea vers le paper board et empoigna une gerbe de feutres, résolu à agir comme ces consultants du privé si professionnels. Il traça des patates de couleur à l'intérieur d'une autre grosse patate.
Dans la patate rouge il écrivit en rouge bosseurs. Dans la verte, il écrivit en vert feignasses. Dans la bleue, il mit de la même couleur, crétins. Tout autour des patates de couleur, il parsema des points colorés qui donnèrent à l'ensemble un air de photographie d'atomes égarés, tels qu'en exhibent les scientifiques travaillant dans les accélérateurs de parti­cules lorsqu'ils veulent obtenir de nouveaux crédits pour traquer le quark ou le boson. Ça avait un côté confettis arrêtés sur image. Un immobile mouvement brownien. L'immobilisme étant en l'occurrence plus proche de la réalité, d'un point de vue administratif, évidemment.
« Ne faites pas attention aux couleurs, c'est juste pour la démonstration », dit-il d'un ton redevenu docte.
« La grosse patate molle et informe du dessus, vous l'avez bien sûr reconnue, c'est l'administration. » II traça avec un feutre noir des flèches qui fusèrent en tous sens, reliant les patates entre elles, certaines passant par des points isolés, d'autres en en évitant tout juste, comme à regret, au dernier moment. Son geste était sûr. On l'admirera sans doute un jour pour sa parfaite vision des techno­structures.
« Les flèches, ce sont bien évidemment les flux d'informa­tions, et surtout les indispensables circuits de décision et de validation. Les patates sont ces fameuses poches naturelles dont vous parlez si justement, monsieur le conseiller tech­nique. Ce que je dessine, c'est l'aspect, certes synthétisé, de l'administration aujourd'hui. On constate qu'il était d'ailleurs plus que temps, et vraiment nécessaire, de lancer la réforme voulue par le Premier ministre précédant le précé­dant le précédent actuel ! Regardez ce qui se passe : si une note de service part d'ici... » II suivit d'un doigt une flèche qui se faufilait d'un point à un autre, traversant tout l'immense schéma, «... si elle aboutit à une patate bosseurs, on est certain que le projet avancera. Mais imaginez qu'elle se heurte à un de ces bouchons de cérumen qui rendent l'admi­nistration sourde... ». Il désigna d'un tapotement la patate crétins sur laquelle échouait au final la flèche principale.
Il effectua une pause soigneusement calculée, puis conclut :
« Hé bien c'est fichu. C'est bloqué. Si ça aboutit chez les crétins, c'est pire que chez les feignasses... Le projet est TO-TA-LE-MENT-FI-CHU ».
Il reboucha ses feutres d'un air concentré et ajouta :
« Je sais, j'aurais dû faire une présentation powerpoint, mais je préfère les explications oldstyle ».

Bref du second degré plus vrai que nature. Il y a plein d'autres surprises dans ce roman complètement hors normes (âmes sensibles et rationnelles s'abstenir) y dont le prière d'insérer précise :

Francis Mizio travaille dans une administration ministérielle (1). Il est devenu fou, s'est rendu au distributeur de café, puis a écrit cet ouvrage, qui, d'un point de vue administratif, n'est peut-être pas seulement un roman

 

 Le blog de l'auteur dédié à l'ouvrage se trouve ici 

(1) dans le roman le héros fait des ... camemberts pour mettre en scène les statistiques du ministère.  

PS : tout ceux (et ils sont nombreux) qui ont déjà rempli une enquête de "climat social"sur leur lieu de travail se délecteront  des laborieuses et paranoïaques  tentatives d'un fonctionnaire lambda pour remplir ce questionnaire.

 

01/06/2008

Davos use vision to think

Sita Magnuson est une "facilitarice graphique" qui parcours le monde pour exercer son art de mise en scène de la pensée des groupes.

Vous pouvez juger des effets de son passage sur les particpants de Davos dans cette vidéo

 

253469741.png

Time magazine a également en avant cette technique dans son dossier les nouvelles activités de Tony Blair autour du conflit du Moyen Orient:

 

1371234149.png

Un nouveau métier est-il en train d'émerger ? Qu'en pensez -vous ?

 

Source : Mappe Mentali blog  et le Center for Graphic Facilitation