Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2007

Mise en perspective

Chaque époque à la nostalgie de la précédente sur le mode "c'était mieux avant". Ces graphiques du New York Times (NYT) nous rappellent que rien n'est moins sur au moins pour certains pays. Qu'on en juge :

 1) la guerre d'Irak : pic de 100 morts de combattants par mois

 

f13f31c2b3aa7416669055d763483245.png

2) on rajoute la guerre du Vietnam  : pic de 2000 morts de combattants par mois

Lire la suite

14/11/2007

catalogtree

Le magazine de graphisme Etapes d'octobre a consacré un article complet à Catalogtree un studio de création hollandais qui produit des choses époustouflantes en matière de mise en scène :

 

9f452121a9f99c2cf5c18d9f35974c28.png

L'image ci dessous visualise les liens qui existent (familiale, affaires...)  entre le maire, le shérif et d'autres personalités de la ville de Knoxville aux états unis.

Voilà qui change des représentations habituelles des réseau sociaux !

 

3e798f3e7468e5628c9fcdfeb4f3ce9c.png

Vous trouverez plus d'information sur ce lien Interview catalog tree 

Il faut surtout ne pas rater leur site avec une page d'accueil absolument non sexy mais qui abrite plein de pépites derrière. 

26/09/2007

Digestion de l'information

J' abuse utilise souvent dans ce blog le terme de "mise en scène" à propos de la cartographie de l'information.  Il doit être clair cependant que l'objectif principal demeure la digestion de l'information  :

a553861d688cce8fcd6efb8815fb867d.png

 Theodore Zeldin

De La Conversation  

 

Gilles Tiberghien dans son ouvrage Finis Terrae Imaginaire et imaginations cartographiques ,qui vient de paraître, cite l'artiste cartographe américain Robert Smithson qui compare, a propos d'une carte du Mexique de 1841, les symboles cartographiques aux déjections d'animaux :

" La légende de la carte alignait des signes en colonnes bien nettes : monuments archéologiques (noir), monuments coloniaux (noir), sites historiques (noir), séjour balnéaire (bleu) [...] Sur la carte du Mexique, ils étaient dispersés comme de la fiente lâchée par quelque petit animal"

 Gilles Tiberghien poursuit " la métaphore de Smithson est intéressante car on dirait que ces conventions graphiques (...) sont le produit abstrait et déposé d'une activité organique liée au déplacement et à l'observation du monde. Les symboles sont ce qui reste de ces informations "digérées".

Méfiez-vous donc des cartes qui n'offrent pas une légende fournie : le travail de transit (d'analyse) n'est pas terminé ou bien elles se sont appuyés sur un régime (un corpus) trop spartiate.

J'ai souvent cette impression devant les représentations de type réseau. Tout se passe comme si leurs concepteurs étaient tellement fascinés par la métaphore rhizomatique (tout est lié avec plus ou moins de force) qu'ils en oubliaient d'avoir du recul par rapport à cette métaphore confondant ainsi la carte et le territoire.

07/09/2006

Biblio : Information Architects

 Information Architect est un ouvrage fondateur qui date de 1997.Dès l’introduction, Richard Wurman déclare avec enthousiasme «Il existe une nouvelle espèce de concepteurs graphiques, de concepteurs d’exposition, d’illustrateur et de photographes dont la passion est rendre le complexe clair. J’appelle cette nouvelle race de talentueux penseurs les architectes de l’information». Un peu plus loin, il justifie le terme d’architecte de l’information qu’il a lui-même forgé. «Je ne veux pas parler d’un architecte pour les briques et le mortier. Je veux parler d’un architecte comme dans l’expression ‘architecte de la politique étrangère’. J’entends par architecte celui capable de créer des principes systémiques, structurants et ordonnés pour que les choses fonctionnent et une réflexion soigneuse pour produire des artefacts, des idées ou des politiques qui informent grâce à leur clarté . (...) Le mot Information contient Informe(r), ainsi je ne parle d’information que si cela m’informe effectivement et non pas s’il s’agit juste de collections de données ou de choses».(1)

Cette déclaration de principe est illustrée tout au long de cet ouvrage de 235 pages rassemblant plus de 22 contributeurs d’horizon très divers (illustrateurs, journalistes, graphistes ...)

medium_info_architect.2.jpg

Lire la suite