Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2007

R.A.T.P version 2.0 ?

Mon tropisme pour les plans de métro a été repéré par Jean-Marc Bellot (son blog se trouve ici) qui me signale, dans un commentaire, ce magnifique détournement oulipien de notre bon vieux plan parisien. Cette carte est réalisée par  Gilles Esposito Farese astrophysicien et chercheur au CNRS..

 Ici le territoire est parfaitement respecté. Seul change le nom des stations au grès d'anagramme dont voici quelques  exemples

      Grande Arche de La Défense = Fard de gala en déshérence     
     Les Halles = Less a hell     
      Musée d'Orsay = Mur à Odyssée     
     Saint-Denis - Université = Nuit à inviter des seins      
     Place des Fêtes = Pacte des elfes      

 

a182b00286a58818bec37a899e918387.png

 

 Vous trouverez de plus amples explications sur le blog de jean Marc Bellot et la liste des anagramme des 300 (!) stations sur la page de Gilles Esposito Farese 

15/05/2007

George Sand revisitée par la cartographie sémantique

L'atelier de création du WEB C'est Nettement Mieux nous propose une "cartographie sémantique" extrait du site commémoratif de George Sand :

 

medium_georges_sand.2.png

"La représentation et l’organisation graphique des connaissances est un champ d’expérimentation passionnant dans l’installation d’interfaces Web innovantes. Dans le site commémoratif de George Sand, le défi consistait à représenter la richesse des relations de George Sand à la fois dans le niveau de proximité qu’avaient les individus avec la romancière et dans le champ des domaines politiques, artistiques, littéraires, musicaux dans lesquels ils exerçaient leurs activités."

 

L'interface à base de pétale est très réussie. Elle change heureusement des métaphores habituellement employées pour représenter les réseaux a savoir le diptyque noeuds / liens. 

 

PS: merci à Cristophe Tricot pour cette ressource. 

02/07/2006

Biblio : La mystérieuse flamme de la reine Loana

medium_eco_loana.jpgBien connu depuis "le Nom de la Rose" Umberto Eco n’a cessé de produire des romans sur les sujets les plus divers. Notre sémiologue a donc prouvé qu’il avait plus d’un tour dans son sac. Le Pendule de Foucault avait ainsi anticipé, en la ridiculisant par avance, la vague ésotérique du "Da Vinci Code".


Son dernier ouvrage en étonnera néanmoins plus d’un : on a rarement vu de nos jours un roman si abondamment illustré. Il faut dire que Loana a pour thème central la mémoire. En nous contant le parcours tourmenté d’un amnésique Umberto Eco puise à la fois dans ses souvenirs personnels et dans les enseignements récents des sciences cognitives. Hyper mnésique du côté mémoire sémantique (c’est une vraie encyclopédie) le héro n’a plus de mémoire épisodique (il a perdu le souvenir des épisodes de sa vie personnelle). Le roman nous raconte ses tribulations pour retrouver sa mémoire. Retiré dans la maison de son enfance, il recherchera dans les moindres recoins du grenier sa «mémoire de papier» pour reconstituer

Lire la suite