Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2012

Cartes heuristiques et scientisme !

Mind mapping et scientismevoilà bien deux termes qui n’auraient jamais du se rencontrer et pourtant !

 

sceintisem.png

L’excellent Marco Bertolini vient de retrouver un article de Philip Beadle publié dans le Guardian qui, non content de se moquer des petits travers de certains mappeurs ( des crayons de couleurs surtout pas de feutres !) dénonce l’utilisation  d’une pseudo science  pour « justifier » le mind mapping :

« if we want to be walking authorities on the hippocampus and cerebellum , we would have got better A-levels and worn sightly more conservatives clothes"  


Pour tout dire c’est principalement Tony Buzan et ses dérives commerciales qui sont visés mais je pense que, sur le continent, nous ne sommes pas beaucoup plus clair.

 

Nous mettons constamment en avant le caractère biologique des cartes heuristiques  qui reproduirait la structure des neurones. D’abord c’est très approximatif puisque la base de notre méthode suppose un cœur, un point focal stable. A ma connaissance  il n’existe pas de centre de tout dans notre cerveau c’est même l’inverse.

Ensuite ce genre d ‘analogie est une bombe à retardement.  Le modèle « neuronal » tel que nous le comprenons aujourd'hui n’est pas éternel. Rappelons nous qu’il n’y a pas si longtemps c’était le modèle en boite noire qui primait et on décrivait le cerveau comme … un ordinateur.

Demain la science évoluera et on changera, de nouveau,  de paradigme (et donc de métaphore) pour mieux expliquer des processus encore plus complexes. Bien entendu les neurones et leurs connexions seront toujours là mais ils ne seront plus l’alpha et l’omega de toute explication neurologique.

Et tout d’un coup, du fait d’une certaine paresse intellectuelle, les cartes heuristiques apparaitront comme historiquement datée voire ringarde. 

De même la théorie des 2 hémisphères de Sperry date de plus de 40 ans. Lorsque l’on parle de cerveau gauche / droit il faut toujours rappeler que c’est une métaphore très utile et parlante mais de plus en plus sujette à caution sur le plan neurologique. Le fonctionnement du cerveau sain implique la collaboration de nombreuses zones y compris pour des tâches simples.  Bref là encore la carte, fort utile au demeurant, n’est pas le territoire.

Même chose pour la théories des 3 cerveaux (vous savez le reptilien…). C’est un excellent outil pédagogique mais une théorie largement dépassée sur le plan scientifique.

L’heuristique se retrouve donc largement toute nue en matière de justification scientifique en tout cas sur le plan neurologique. Est-ce grave docteur ?  Non, c’est normal ! Malgré les apparences les sciences neurologiques sont encore en enfance. Avant de comprendre les raisonnements supérieurs elles ont besoin de comprendre les processus de base. Ne demandons pas à la science ce qu’elle n’est pas encore prête à nous fournir.    

 En attendant le mind mapping n’a pas besoin de justification pseudo scientifique.  Quand Nancy Duarte dans Resonance a pris le parti d’aider ses lecteurs à appliquer une pensée moins linéaire pour réaliser des Power Point elle ne s’est pas appuyée, dans le coeur de son ouvrage,  sur la vulgate des neurosciences mais sur les règles de la dramaturgie forgée dans l’antiquité. Que je sache cela ne l’empêche pas d’avoir comme clients bon nombre des grands groupes US.

 

Bref il ne sert à rien de mélanger scientisme et cartes heuristiques. N’oublions pas l’avertissement d’Anatole France « si la science un jour règne seule, les hommes crédules n'auront plus que des crédulités scientifiques ».

Vous avez remarqué que cela faisait longtemps que je ne m'étais pas exprimé (des explication suivent) . Normalement ce billet devrait susciter un certains nombres de commentaires que j'attends avec une certaine gourmandise car ça fait un bout de temps que je voulai m'attaquer au sujet.   


 

 

Commentaires

Bonjour,

Tout d'abord, merci pour le compliment en guise d'intro de votre billet : je n'ai pas encore atteint le point zen où les commentaires positifs ne me parlent plus ;-)

Ensuite, à mon tour de vous féliciter pour le contenu de votre article avec lequel j'adhère à 100 %.

Tony Buzan a eu un apport remarquable avec le mindmapping, mais malheureusement ses déclarations hyperboliques à propos de la discipline ont surtout pour effet de lui faire perdre tout crédit.

Et les neurosciences découvrent chaque jour de nouvelles vérités qui démentent les précédentes comme vous l'illustrez très bien.

Je crois donc qu'il faut repenser le mindmapping - mais aussi la pédagogie, l'apprentissage, la pensée visuelle et la pensée tout court - à la lumière des nouvelles découvertes scientifiques.

Nous n'en sommes encore qu'au début et c'est déjà passionnant !

Écrit par : Marco Bertolini | 13/12/2012

Merci Marco,

En avant donc pour de nouvelles aventures et banzai !

Écrit par : Serial Mapper | 13/12/2012

Bonjour,

C'est un vrai plaisir de voir ce sujet abordé de cette manière. Je suis un passionné de mindmapping et j'ai suivi une formation en sciences cognitives et suis actuellement en thèse (pas sur le mindmapping). Avant cette formation j'étais réellement charmé par les arguments "neuro-buzaniens" sur l'efficacité du mindmapping, au bout d'un certain temps j'aurais peut-être (qui sait ?) contribué à leurs diffusions. Me rappelant cela, j'ai commencé à mettre de l'eau dans mon vin sur ce sujet sur lequel j'étais assez agressif il y a peu.
Je suis vraiment enthousiasmé de lire cela "En attendant le mind-mapping n’a pas besoin de justification pseudo scientifique", j'y adhère complètement.
Il faut admettre que les justifications "basées sur le cerveau" ont un charme mortel. Cette étude sur le sujet est assez géniale :http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2778755 Elle montre avec un effet impressionnant le pouvoir faussement séducteur que peuvent avoir les explications "neuro".

Je crois - non - je suis intimement persuadé que le mindmapping mérite des études scientifiques, des vrais études. Il y en a quelques-unes, peu en réalité, et pas toujours convaincantes (méthodologie, résultats).
Je crois que la priorité se situe dans les études comportementales exploratoires : On veut savoir pour quels types de contenu, avec quelles méthodes, le mindmapping montre le mieux son efficacité. ça permettrait de commencer à avoir des théories plus poussées que "ça fait travailler les 2 hémisphères", et ensuite corroborer ces théories à base d'imagerie cérébrale.

Mon avis personnel et qu'il ne faut pas attendre que les avancées scientifiques expliquent l'efficacité du mindmapping, mais attendre le contraire : En quoi le mindmapping peut nous éclairer sur notre cognition. C'est une démarche à mon gout plus intéressante que celle qui consiste à se mettre en veille sur les sciences cognitives et à tirer des métaphores (ou explications douteuses, j'ai l'impression que la limite est parfois fine) sur l'efficacité du mindmapping.
C'est aussi une bonne manière de faire évoluer nos pratiques et de les défendre solidement auprès des instances visées ou des personnes concernés.

Ma répulsion pour les argumentations pseudo scientifiques, et mon envie d'étudier scientifiquement le mindmapping ne me rend pas scientiste pour autant, j'estime qu'on ne doit pas forcément attendre des preuves scientifiques avant de s'engager dans une voie. Je me suis tourné récemment vers la méthode des lieux pour la mémorisation, et j'ai été surpris de voir que le crédit scientifique accordé à cette méthode est somme toute assez récent, et est encore un sujet controversé, alors que la quasi totalité des compétiteurs dans les championnats de mémoires utilisent cela. Voir toute une communauté se former autour des méthodes proches, ce n'est pas une preuve scientifique certes, mais c'est plutôt bon signe, et ça forme un argument de poids pour encourager les chercheurs à s'y intéresser.

Désolé pour la longueur de ce message.

Bruno

Écrit par : bruno | 14/12/2012

Bonjour
Merci à vous pour votre commentaire sur cet article, dont en fait je suis à l'origine de son exhumation des limbes numériques. Je l'ai mis en ligne sur ma page scoop.it environ 24h avant Marco.
http://www.scoop.it/t/classemapping/p/3681512666/mind-maps-rubbish-in-theory-but-handy-in-practice
Cela est un exemple très intéressant de la diffusion des infos sur internet et de la difficultés à remonter le cheminement de cette diffusion, rendue d'autant plus difficile que, depuis la page scoop.it la référence du lien part sur Twitter, Facebook et Linkedin.
Je ne remets absolument pas en cause Marco qui est toujours très scrupuleux dans la référence des sources et avec qui j'ai souvent des conversations intéressantes et sympathiques par commentaires interposés sur son blog, qui est d'une très grande qualité.
J'en profite également pour vous remercier pour la pertinence de votre analyse liée à l'article du Guardian. J'étais curieux de voir la réaction de la galaxie des mind mappers en remettant en lumière cet article.
Pour terminer, voici le lien vers ma page scoop.it qui traite des utilisations pédagogiques des cartes heuristiques: http://www.scoop.it/t/classemapping
J'ai fait ce choix éditorial étant enseignant (d'histoire-géo d'où peut être mon rigorisme sourcilleux sur les sources ;) !!), avec probablement une visibilté moins forte que des pages plus généralistes.
Très cordialement
Lucas Gruez

Écrit par : Lucas Gruez | 14/12/2012

Bonjour Lucas,
Merci pour le lien vers votre scoop it que je connaissais pas

Écrit par : Serial Mapper | 14/12/2012

Merci pour ce commentaire Bruno,

Vous avez tout à fait raison de vous intéresser à l'art de la mémoire et la méthode des lieux qui a fait ses preuves pour transmettre des connaissances pendant des siècles et des siècles avant d'être supplantée par l'imprimerie et la "modernité" du temps .
Pour ceux qui ne connaissent pas voici un point de départ :
http://www.serialmapper.com/archive/2006/07/04/biblio-l%E2%80%99art-de-la-memoire-f-a-yates.html

Écrit par : Serial Mapper | 14/12/2012

Merci à vous tous pour ces commentaires.

Un site particulièrement bien fait sur toutes ces questions pour ceux que ça intéresse est http://lecerveau.mcgill.ca/

Bien à vous

Eric de Rochefort

Écrit par : Eric de Rochefort | 20/12/2012

Bonjour,

Je souscris à ce que Bruno dit plus haut : que le mindmapping et la mémorisation par localisation fonctionnent. Il ne faut donc pas attendre une quelconque justification scientifique pour les utiliser.

Je suis moi-même assez pragmatique et donc, je n'attends pas de savoir si quelqu'obscur scientifique se penchera sur une méthode. Je l'essaie et si elle fonctionne, je l'adopte, sinon, je l'abandonne sans état d'âme.

Mais, comme Bruno - avec qui j'ai des échanges très intéressants sur le sujet - j'en ai assez d'entendre tout et n'importe quoi au sujet de nos pratiques. Assez aussi d'une terminologie floue et imprécise. Assez de théories fumeuses plus proches d'un ésotérisme de comptoir que d'une réflexion approfondie sur nos outils et nos méthodes.

Donc, pas d'attentisme scientiste, mais pas non plus de délires New Age sur des techniques, outils, méthodes, etc. qui peuvent aider nos contemporains. Ce n'est pas en voyant des miracles partout ni en fantasmant sur les pouvoirs du cerveau que nous ferons entrer mindmapping ou techniques de mémorisation à l'école ou dans les entreprises.

Je donnerai une conférence sur le mindmapping et la localisatoin dans l'univers 3D Francogrid, pour Métalectures en février ou mars, la date n'est pas encore confirmée. Je voudrais aussi tester les univers 3D et voir comment ils peuvent constituer des lieux de formation. Mais aussi vérifier s'ils peuvent devenir des supports de localisation au même titre que des structures "réelles".

Un bonjour aussi à Lucas avec qui j'ai aussi beaucoup de plaisir à échanger !

Et oui, je tâche de citer mes sources, par (dé-)formation sans doute - mais aussi parce que j'en ai ras la casquette de tous ceux qui me piquent articles, cartes, etc. en y mettant leur nom et leur copyright. Oui, ça arrive...

Merci à serial mapper de nous avoir donné l'occasion de repréciser nos positions sur ces matières ;-)

Écrit par : Marco Bertolini | 23/12/2012

Les commentaires sont fermés.